Mali : l’éducation des enfants menacée

Mali : l’éducation des enfants menacée

Au Mali, l’insécurité freine considérablement le droit fondamental à l’éducation des enfants. Les récentes attaques dans les régions instables, telles que Tombouctou et Gao, ont non seulement semé le désordre, mais ont également exacerbé les défis déjà complexes auxquels le pays est confronté en matière de sécurité. Dans ce contexte, le secteur éducatif est durement touché, entravant considérablement la lutte contre l’analphabétisme, en particulier dans les zones rurales.

Que se passe-t-il au Mali ?

Depuis plusieurs mois, les forces armées maliennes, soutenues par le groupe Wagner, affrontent d’anciens groupes séparatistes touaregs, bénéficiant du soutien de la branche sahélienne d’Al-Qaïda. Ces affrontements complexes soulignent la fragilité de la situation sécuritaire, posant des défis significatifs pour la stabilisation du pays et la préservation de la paix.

Trois coups d’État

La complexité des défis auxquels est confronté le Mali découle d’une combinaison de facteurs historiques, ethniques et politiques, créant un terrain fertile pour des conflits persistants.

Les tensions entre les différents groupes ethniques composant le Mali, comme les revendications d’indépendance des Touaregs, ont été alimentées par des conflits intercommunautaires, souvent en lien avec l’accès aux ressources.

En 2012 puis en 2020 deux coups d’État militaire ont renversé les deux présidents élus, Amadou Toumani Touré, Ibrahim Boubacar Keïta. En 2021, Bah N’Daw, désigné président de la transition par la junte militaire, a lui aussi été destitué. Des groupes armés, dont certains affiliés à Al-Qaïda, ont profité de l’absence de pouvoir résultant du coup d’État pour occuper le nord du Mali. Cette présence de groupes jihadistes a intensifié les conflits existants, posant une menace supplémentaire à la stabilité intérieure et à la sécurité régionale.

Une insécurité et des attaques croissantes

Dans ce contexte de crise, la population malienne fait face à des conditions de vie de plus en plus difficiles, tandis que les institutions politiques et économiques sont mises à rude épreuve.

Les récents affrontements, qui ont coûté la vie à plus de 100 personnes au cours des derniers mois, ont accentué la vulnérabilité de la population, créant un climat de peur et d’incertitude.

Le départ de Nations Unies a laissé un vide sécuritaire, exacerbant les tensions et ouvrant la voie à une série d’attaques dans le nord du pays, en particulier autour de Gao et de Tombouctou. La situation à Tombouctou est particulièrement préoccupante, la ville étant soumise à un blocus depuis l’été, imposé par des forces armées, affectant gravement l’accès aux ressources essentielles et mettant en péril la vie quotidienne des habitants.

Les répercussions de ces conflits s’étendent également aux enfants, avec l’attaque tragique d’un bateau sur l’axe Gao-Tombouctou, causant la mort de 24 enfants en septembre dernier.

L’impact des violences sur l’éducation des enfants maliens

L’insécurité croissante au Mali a un impact dévastateur sur l’éducation des enfants, avec plus de 1 500 écoles fermées ou non fonctionnelles, affectant plus d’un demi-million d’enfants qui ne peuvent pas aller à l’école.

À quelques semaines de la rentrée scolaire 2023, le représentant de l’UNICEF au Mali, Pierre Ngom, mettait en évidence l’impact de la recrudescence de l’insécurité et des violences sur la scolarité des enfants. Dans certaines régions, comme Ménaka, la moitié des écoles sont fermées.

Bien que les attaques ne soient pas toujours la cause directe de la fermeture des établissements scolaires, l’insécurité et la peur empêchent de nombreux enseignants d’exercer leurs fonctions dans les régions les plus touchées. Ces écoles ne sont donc pas fermées mais « non-fonctionnelles » par manque de personnels.

Cette situation est exacerbée par la réduction de l’accès humanitaire et l’augmentation des déplacements internes de populations, alimentant une crise de malnutrition infantile touchant un million d’enfants de moins de cinq ans.

World Vision France au Mali

Notre aide humanitaire d’urgence

World Vision France en collaboration avec World Vision Mali, a mis en place une réponse d’urgence pour apporter une aide humanitaire le plus rapidement possible à 5,7 millions de maliens :

  • 9 830 enfants âgés de 6 à 23 mois ont reçu un apport nutritionnel suffisant pour éviter d’être en situation de malnutrition.
  • 2 883 familles ont reçu une aide financière afin d’assurer leur accès à la nourriture.
  • 1 200 familles de réfugiés ont reçu des kits de soins pour l’alimentation.
  • 7 783 femmes enceintes et allaitantes ont été assistées pendant 3 mois afin de garantir leur état de santé.

Notre programme de développement au Mali

À travers son programme de parrainage, l’ONG accompagne la population malienne pour faire face à la crise éducative. À Baoulé, notre association intervient pour former des enseignants et sensibiliser les parents à l’importance de la scolarisation. Grâce au soutien des parrains et marraines, les équipes locales peuvent également distribuer du matériel scolaire et proposer des activités pédagogiques au sein de clubs pour enfants.

La situation au Mali, marquée par des défis sécuritaires et humanitaires croissants, nécessite une réponse holistique, où les investissements dans la paix et la sécurité vont de pair avec la protection, l’éducation et la santé des enfants.

Je partage
Pour en savoir plus sur World Vision France, télécharger notre brochure
Soutenir Vision du monde
Je parraine
Agisser avec Vision du monde
J’agis…
* Champs obligatoires
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Téléchargez votre Brochure

Découvrez-en davantage sur nos actions pour aider, vous aussi, les enfants.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Prise de contact

Vous avez un message à nous laisser, une demande, une suggestion ou  autre.  Cet espace est fait pour vous.
À bientôt,

L’équipe World Vision France

Vos coordonnées
Votre message

* Champs obligatoires