Mariages d’enfants

Mariages d’enfants

Découvrez le combat de World Vision France pour la protection des enfants et le respect des droits des jeunes filles en luttant contre les mariages précoces.

La pauvreté, les croyances ou encore les normes sociales, de nombreuses raisons poussent les parents à marier leurs enfants avant leur majorité. Dans les pays dans lesquels elle intervient, l’ONG Vision du Monde met tout en œuvre afin d’empêcher ces mariages nocifs pour les enfants.

Aider un enfant à suivre le chemin de l’école est une façon de le protéger contre toutes les formes de violences. En parrainant un enfant, vous lui permettez de construire un meilleur avenir, loin des mariages précoces et autres violations des droits des enfants.

Quelles méthodes pour éviter le mariage d’enfants ?

Dans ses pays d’intervention, l’ONG internationale se tient informée des potentiels cas de mariages d’enfants via la population, les comités de protection de l’enfance et les bénévoles de l’association présents dans les différents villages.

Des groupes de filles, nommés Girl Power Groups, sont notamment mis en place pour permettre aux adolescentes de connaître les droits des enfants et les moyens de se protéger contre tout type de violences. Sensibilisés aux mariages précoces, les membres des groupes prennent des mesures directes pour arrêter les cas de maltraitance, de mariage d’enfants et d’autres violences sexistes qu’elles détectent parfois dans leur entourage.

Les équipes locales de World Vision France forment également les habitants à la lutte contre les pratiques discriminatoires. La ligne d’assistance Childline est notamment mise en avant pour que les habitants puissent alerter les autorités compétentes s’ils entendent parler de cas de maltraitance d’enfants. Grâce à une large présence sur le terrain, les équipes locales de l’ONG sont ainsi en mesure de répondre immédiatement aux cas détectés.

Elles accompagnent alors les autorités locales pour trouver une solution ou empêcher le mariage de se produire. Dans certains cas, les parents acceptent de signer un accord et de ne pas marier leurs enfants. Il arrive aussi que des enfants soient placés en famille d’accueil pour leur sécurité.

L’histoire de Jane, victime de mariage précoce au Kenya

Au Kenya, Jane a été mariée de force à un homme d’une cinquantaine d’années alors qu’elle n’avait que 11 ans. Sa grand-mère, avec qui elle vivait à l’époque, était pauvre et souffrait de problèmes de santé. Les oncles de la jeune fille ont alors pris la décision de l’enlever et de la marier de force afin de toucher la dot du mariage.

« J’étais en état de choc et je me sentais seule au monde, sans personne pour m’aider. J’ai pleuré et supplié mes oncles de m’épargner, mais ils n’ont pas voulu m’écouter », se souvient Jane.

Violée et maltraitée, Jane réussit finalement à s’échapper avec sa sœur venue lui rendre visite.

« Je ne savais pas où j’allais ni si j’allais survivre mais prendre le risque valait mieux que la souffrance que je subissais », explique-t-elle.

Vers trois heures du matin, des bergers qui cherchaient des pâturages pour leur bétail les ont aperçues et ont immédiatement fait un signalement auprès du chef local. L’affaire a été prise en charge par un assistant juridique, Philip, formé par le réseau World Vision International sur les questions de protection de l’enfance grâce au soutien du Fonds mondial et de la Croix-Rouge du Kenya.

Il a présenté l’affaire au tribunal informel de la communauté qui a choisi de placer la fille chez un proche afin de lui offrir un foyer d’accueil sûr et de lui permettre de poursuivre ses études.

World Vision France et la protection des enfants

Le réseau World Vision International a renforcé la capacité des tribunaux informels à présider les différends familiaux, les affaires de protection de l’enfance et à secourir les enfants touchés par des actes de violence commis à leur encontre. Ces tribunaux locaux, composés d’un assistant juridique, d’un chef local, d’anciens du village, d’un représentant de la jeunesse, d’un chef religieux, d’un représentant des familles, d’un représentant des femmes et d’un expert en protection de l’enfance, aident à combler les lacunes du système juridique et judiciaire. Ces tribunaux existent dans la plupart des zones rurales dépourvues de tribunaux officiels.

« Parce que nous avons ces tribunaux locaux, nous sommes en mesure d’intervenir et de nous occuper rapidement des affaires concernant les enfants afin d’éviter des retards qui les affectent négativement », précise Daniel Morijo, le chef local.

Comme ils travaillent en étroite collaboration avec la police administrative, les tribunaux et les unités gouvernementales de protection de l’enfance, les tribunaux informels locaux sont en mesure de renvoyer les affaires qui dépassent leur mandat et de veiller à ce que les auteurs de violences contre les enfants soient traduits en justice.

Désormais, Jane est à l’école et se concentre sur ses études :

« Mon rêve est de devenir enseignante. Vous savez, les enseignants ont beaucoup d’influence dans ma communauté. Les gens les écoutent et ils sont respectés. Cela me permettrait non seulement d’enseigner mais aussi de sensibiliser aux droits des jeunes filles et des enfants et d’aider à les protéger contre les abus », affirme-t-elle.

Aider un enfant à suivre le chemin de l’école est une façon de le protéger contre toutes les formes de violences. En parrainant un enfant, vous lui permettez de construire un meilleur avenir, loin des mariages précoces et autres violations des droits des enfants.

Je parraine un enfant

Je partage
Soutenir Vision du monde
Je parraine
Agisser avec Vision du monde
J’agis…
* Champs obligatoires
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Demande de brochure

Pour télécharger  notre brochure, veuillez remplir les champs suivants. Merci

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Prise de contact

Vous avez un message à nous laisser, une demande, une suggestion ou  autre.  Cet espace est fait pour vous.
À bientôt,

L’équipe World Vision France

Vos coordonnées
Votre message

* Champs obligatoires